1ere semaine en Namibie

Publié le par Karine Massonnie

Coucou !

 Me voila en Namibie depuis bientot 1 semaine. Samedi dernier, alors que  je  sortais du village des Bushmen, j `ai retrouvee, par un pur et tres heureux hasard, dans la  station service de Ghanzi , derniere ville avant la  frontiere Namibienne, 3 norvegiennes etudiantes en medecine avec qui j`avais bu plusieurs fois un verre a Maun , au Bostwana.

Rencontre  qui arrivait a point puisqu`elles ont achetees un super beau 4*4 pour leur permettre d etre completement autonomes durant leur 3 mois au Botwana...Et me  voila embarquee avec Anne , Kari et Maria direction la cote ouest de Namibie , Swakopmund , une station balneaire , ville on ne  peut plus allemande dans le genre , et qui temoigne bien du passe historique  de la  Namibie...A Swakop, c`est l`Europe, et tout le  monde ou presque parle soit allemand , soit Africanneers , soit hollandais...

Depart de Windhoeck, 4 heures de route au milieu de nulle part , 4 nanas dans un beau 4*4 en plein milieu du desert ...Les pistes de graviers traversent la  region montagneuse du Khomas Hochland , ou seulement quelques eoliennes et quelques petites fermes typiques namibiennes sont la  preuve de la  tres rare presence humaine . Puis c`est le  plongeon dans  le  desert du  Namib par des cols vertigineux, qui offrent des panoramas grandioses... On est dimanche , on nous a dit au depart qu`il y aurait beaucoup de voitures a circuler ... Je pense qu on en a croise 4 , et sur la  fin de la  piste... Un plein d`essence , un jerrican supplementaire, beaucoup d`eau , une conduite prudente , des filles bien habituees a la conduite sur  pistes, un 4*4 en tres bon etat , une bonne part de pensees positives et de chance , et... on arrive sans encombres a Swakop en fin d `apres midi , avec une magique  impression d`avoir traverse un paysage d`une autre planete...

Grandiose , totalement different du Bostwana ; des arbustes , des arbres , des rivieres assechees, des montagnes de roches , du desert de sable ...

2 jours a Swakopmund pour se poser un peu et prendre de belles couleurs rouges de bronzage , dodo dans un Backpackers ( =auberge jeunesse), soirs au resto ...le budget a un peu pris un coup mais c`est pour se faire du bien !

Puis direction un autre endroit magique , le  parc du Namib-Naukluft et les dunes de sable rouge  de Sossuvlei les plus hautes  du monde... une autre traversee du desert qui nous separe de Swakop a 5 heure de route.. Apres 3 heures , on atteint le  petit village de Solitaire , carrefour des routes qui menent au desert de dunes , et qui , comme inspire de Bagdad Cafe , se dresse la,  comme une annexe du bout du   monde...

Nous arrivons enfin dans le  desert du Namib Naukluft.. gigantesque , couvert en grande partie par les dunes du Namib. Des le  village etape de Sesriem ,  ou nous passerons la  nuit, nous nous enfoncons dans une large vallee, le lit d`une riviere , qui s`est cree au travers des sables du  Namib. Au milieu du 19eme , la riviere Tsauchab rejoignait encore l`ocean atlantique a 60 km de la , mais elle s`est assechee et les  dunes de Sossuvlei lui ont fait  un barrage  insurmontable...

Nous roulons inlassablement en musique au milieu d`un enchevetrement de dunes de sables rouge , rose ou ocre , selon l`heure  du jour , au pied desquelles se dressent de magnifiques acacias ..Il est 18 heures, 4 km de piste de sable avant d`arriver au site de Sossuvlei et de grimper la dune d`ou on nous a promis  le  plus beau coucher de soleil du  monde....

Le site est une cuvette au sol durcie par une croute blanchatre salee , un lac asseche au centre d`un veritable  cirque  de dunes.. Des squelettes d`arbres figes dans  la  cuvette blanche  conferent une impression de desolation absolument grandiose...

Nous sommes les seules sur  le  site avec un guide congolais qui attend ses clients partis voir d`un autre site le  coucher du  soleil ....une demi heure de montee sur  la  dunes , et c`est le  bonheur ... une intense emotion a l`arrivee en haut ... un silence absolu , un paysage grandiose , une solitude on ne  plus appreciable dans ces moments-la...et les derniers rayons du soleil qui donnent au  ciel une couleur de feu avant de disparaitre ...

Nous restons la  haut une bonne demi heure et puis la tentation de descendre la  dune en courant est plus forte que  moi...Les filles sont pas trop chaudes au  depart mais finalement , elles se lancent.. Tout schooss...Genial , bon exercice avant le  repas ! Les filles ont 12 ans de  moins que  moi , mais des fois , je  me  demande si j`en ai vraiment 36 !

Retour au campement a Sesriem , et n`ayant pas de tente , Maria et Kari dorment dans la  voituree , et Anne et moi  dormons dehors dans notre duvet et sur une couverture,  a la  belle ... Une heure apres m etre endormie , un petit bruit me  reveille , j apercois a quelques metres de moi la silhouette d`un renard ... Puis un guide local qui n`est pas encore couche et qui vient nous dire qu`il y a deja eu ici des hyenes .., et qu il y a  des scorpions de sable  . Ca , je  le  savais , mais les hyenes , je  ne  savais pas !, et ceux a qui on a demande nous avait dit qu il n y avait pas de problemes pour dormir a la  belle ...Finalement un peu refroidie par la  presence potentielle des hyenes qui ne  m`inspitrent pas confiance du tout ,  nous finirons les quelques heures qui nous restent sous une tente qu il nous a gentiment pretee...

5 heures du mat ... debout! Tous les  moteurs des voitures du camping commencent a ronronner  , certaines attendent deja a l`entree du parc... 3/4 d` heure de route nous separent de la  dune 45 , la plus proche de l`entree du parc , ou il est coutume de monter pour aller admirer le lever du soleil , .. le plus beau du monde...

Pas bien reveillees , on enfile les shorts , on avale rapidement un peu de sucre et puis montee au sommet de la  dune 45. La , c`est un peu plus les embouteillages ! Nous ne  sommes pas les  seules et ca gache un peu le  paysage , mais bon , on partage...

Un lever du soleil avec une luminosite magique , un paysage fascinant au milieu de la  vallee , des couleurs  rouge , orange , vertes avec les acacias , jaunes dans la  plaine..Ca valait le  coup de ne  pas dormir! Je pourrais rester des heures a admirer des beautes pareilles ... mais il faut retourner au campement , prendre le  petit dej , et puis depart pour le retour vers Windhoeck , puisque les  filles doivent rentrer vendredi au Bostwana...

Mais comme un bon voyage ne  peut se derouler sans de petites aventures a raconter , le pneu arriere du 4*4 a decide de nous faire faux bond ... et c`est l`explosion (petite , mais quand meme , vu l`etat..!) apres environ une trentaine de kilometres du campement...au mileu de nulle part...pas de probleme , nous sommes chanceuses depuis le  debut , on dvrait vite trouve une solution ...Apres une bonne demi -heure , couchees a tour de role sous la  voiture pour essayer, et le cric hydraulique , et comment enlever la roue de secours , nous devons finalement admettre qu il va falloir nous avouer vaincues sur ce coup- la et trouver une charmante personne pour nous montrer comment enlever cette roue de secours ! Mais les  voitures sont plus que rares sur la  piste... Nous partons donc a 2 avec une reserve d`eau a marcher direction le  dernier croisement a 3 km de la environ, ou nous avons apercu une ferme , et en esperant vivement qu`il y ait un homme !

Mais comme je  vous l`ai dit , nous sommes chanceuses , et en plus , des femmes , ce n`est finalement qu`au bout d`une vingtaine de minutes qu`un chasseur qui redescendait de sa montagne apres 3 jours de solitude a decouvert ce "paradis sur  terre " , c`est a dire 4 filles pas trop mal au plein milieu de nulle part ( c`est lui qui le dit !)... Bien content et surtout bien fier de pouvoir ramener dans son joli 4*4 ces 4 creatures , il a meme pris tout son temps sur  la  route a tout nous expliquer de la faune locale avant que  l`on arrive , enfin , a la  ferme de son ami , qui est venu aussitot changer le  pneu et qui nous en a meme donne un autre de sa Toyota pour que  l`on arrive a bon port a Windheck , a 3 heures de la...

Et c`est ce qui arriva...3 heurs de desert sans encombres ...une petite histoire qui finit bien et qui met toujours un peu de piment dans un voyage... !

Aujourdhui , vendredi , apres une derniere soiree passee ensemble a Windhoeck , je  viens de quitter les  filles qui continuent leur route vers le  Bostwana...

Un peu attristee, pas facile de quitter des personnes avec lesquelles tu traces un bout de route sympa , mais c`est la  regle du jeu d`un voyage de ce type et force est de dire que  je  vais devoir m`y faire ...Bonne route les filles , et merci pour ces instants passes en votre compagnie..

(je  ne  pense pas qu`elles comprendont ce que  j`ai ecrit puisqu`on parlait en anglais , mais je  le tenais a le dire quand meme...)

Suite au prochain episode...demain ou apres demain, je rencontre Pascal , un francais qui travaille pour le  gouvernemnt namibien  aupres des Conservancies et des proprietaires locaux de ces fermes gigantesques  pour les accompagner dans  la mise en place de projets autour des vegetaux . 

bisous enormes a tous

 

Publié dans Namibie

Commenter cet article

Sonia 25/03/2007 19:44

Salut madame Karine!
Je prends enfin le temps de t'envoyer un petit commentaire pour te souhaiter un très beau voyage, plein de rencontres enrichissantes. JE me suis inscrite à ta news letter aussi pour avoir les nouvelles fraîches.
Bises

sophie 23/03/2007 20:48

salut ma grande soeur adoree
quel bonheur de suivre tes aventures en direct,j imagine ce que tu dois vivre ...et que d emotions ! et magnifique les photos aimerai tellement pouvoir partager un peu de tout ca avec toi quelle chance tu as meme si je comprends les moments difficiles lors des separations...meme ici l emotion nous gagne
pleins de gros bisous jade romane et david t embrassent aussi tres fort bonne route ... sophie

arno 23/03/2007 14:28

je suis d'accord avec fanoch, c'est énorme!
j'en ai presque les larmes aux yeux... trop sensible le frangin ! ;)
on continue a vibrer avec toi. bisous

fanoch 23/03/2007 13:20

salut kinouch,
c'est super ce que tu vis ce que tu nous fais vivre par tes récits, vivement mon prochain voyage!!
je t'embrasse fort kinouch