Descente du Nord vers la cote ouest

Publié le par Karine Massonnie

Apres ces quelques jours avec le  peuple Himba , je suis partie 2 jours  au point le  plus au  nord de la Namibie , aux chutes Epupa , avec Gari , l`agent du  ministere de l`Environnement et du Tourisme , et son amie. Apres plusieurs heures de route magnifique et quelques arrets dans les  villages himbas des montagnes , ou encore en bord de piste a partager avec les familles  la chevre recemment tuee qui brule sur  le  feu ( gloups !), nous arrivons en soiree aux chutes Epupa...La chaleur et l`humidite ambiante me saisissent et m`opressent... Nous plantons le  campement aux bords des chutes , et apres de delicieuses grillades autour du feu de camp , direction le dodo...Je m`endors avec la  musique de la  riviere Kunene qui s`ecoule et c`est un reel moment d`apaisement...

Debout a 6 heures du matin, j`en profite pour enfiler mes chaussures de randonnee pendant que  les autres dorment encore et je  pars longer les rives de la  riviere a l`heure du lever du soleil. Je ne  marcherai pas seule puisqu`un troupeau de biquettes m`accompagnera tout du  long. Un peu plus loin , la  riviere s`elargit soudain et bouillonne, avant de se jeter du haut des chutes en cascades. Au petit matin , la brise salutaire et fraiche qui se degage des chutes purifie l`atmosphere poussiereuse du bush...Un peu plus haut , en amont , a l`abri du courant , dans le  calme d`un bassin au creux de roches noires , une femme Himba prend son bain matinal. Je suis genee de la  deranger dans son intimite et continue mon chemin... Je croise des enfants qui m`invitent a me  baigner avec eux ... Petits moments  de complicite sous le  lever de soleil...magique. Retour au campement pour le  petit dejeuner autour du  feu...C`est ca la  vraie vie !

Nous rentrons a Opuwo apres 2 jours passes la haut . Je reprends mes marques au camping et retrouve le  francais Jacky , le proprietaire avec lequel je  passe de longues heures a discuter , un vrai spectacle ambulant cet homme , un vrai regal... Le lendemain je rencontre un adorable  couple d`amoureux belges,  Claudia et Guido , qui me  proposent de m`emmener 2 jours apres jusque  dans le  sud...  Quand je  vous dit que j`ai de la  chance !!!

Nous prenons la  route dans leur superbe 4*4 direction la region du Damaraland , le pays du peuple Damas... Du nord au sud du Damaraland , la piste offre des paysages absolument magnifiques...Le soleil decline deja , les montagnes rougissantes a l`heure du coucher du soleil dressent devant nous leurs impressionnants plateaux granitiques .  La  faune sauvage est la  , tout autour de nous ;  girafes , springboks , antilopes oryx, zebres des montagnes , koudous... Cette region degage une beaute authentique. Je me sens sur ces terres a la  fois rurales et sauvages un peu plus proche de la  nature... et infiniment petite... Il fait presque  nuit , nous arrivons finalement a l`Ugab River Camp,  niche au bord du lit de riviere asseche de l`Ugab.. Ici , c`est le  crepitement des feux allumes par les rares campeurs qui animent la  nuit , et puis quelques heures apres , ... c`est le  silence profond. La silhouette imposante des massifs montagneux se dessinent sous la  voute etoilee. Cette region du Damaraland n`est pas la  fin du  monde ... et pourtant quand le  ciel s`obscurcit , la  terre ocre et les rocs sombres degagent une atmosphere de gravite et d`isolement...

Le lendemain , apres le  petit dejeuner sur  les  rives de la riviere  , nous prenons la  route direction le site de Twyfelfontein et ses gravures rupestres... Je suis surprise par la  remarquable  conservation de ces gravures laissees par les  premiers Bushmen et la  qualite de celles-ci. Quelques heures passees sur  le  site et nous reprenons la  route direction le  sud du Damaraland...

Autour du massif du Brandberg , on sent l`influence aride du desert qui commence... Une piste en cul de sac nous amene au pied du massif , la  plus haute montagne de Namibie qui dresse au milieu de plaines arides un sommet a 2573 m. Une randonnee au sein de ce chaos granitique  accompagnee d`une guide locale qui est un vrai moulin a parole ( et qui me saoule ! ) nous amene a la  decouverte de la  fameuse peinture rupestre de la  "Dame Blanche"....Je m`attendais a quelque chose de gigantesque , mais c`est finalement un personnage de 40 cm de haut qui se dessine sur  la  roche .. mais ca nous vaudra une  bonne crise de rire ! Nous passerons la  nuit au campement communautaire du mont Spitzkoppe , dont les versants au coucher du soleil prennent de superbes couleurs de feu.

 Nous continuerons lentement notre route en direction de l`ocean a l`ouest. De nombreux pick-ups equipes de cannes a peche dressees comme des antennes  annoncent une arrivee proche... . Nous montons vers le  nord en longeant la  cote et la  plate desolation du  paysage n`est interrompue que  par des inselbergs et plus au nord , par le  retour des dunes. Le courant froid du Benguale permet sur cette cote un brassage des eaux qui entraine les  poissons du large vers les plages. Ici , la peche est un sport national. Mais la  visite du site de Cape Cross  avec sa colonies d`otaries en est un autre  , tant la  tolerance a l`odeur de la  colonie necessite quelques minutes d`entrainement  !... Je suis une vraie gamine emerveillee devant ce spectacle: les rochers et l`ocean sont noirs d`otaries , vautrees le  long de la  cote, et instaurent une ambiance exclusive ou le  brouhaha de cris sourds et une odeur fortement marquee recouvrent le  charme de l`air marin...Cape cross est la  plus grande colonies du  monde d`otaries a fourrure du  Cap et l`observation de ces milliers d`indicidus et de leurs comportements , tant sur  la  plage que  dans l`eau me fera vite oublier l`odeur nauseabonde du lieu... Spectacle unique et saisissant...

Nous repartirons un long moment apres ...tous les 3 impregnes de l`odeur d`otarie, dans les  cheveux comme dans les  vetements  ! Arrivee finale a Swakopmund , point de depart de mon voyage en Namibie ; installation dans le dortoir de l`auberge et ... decapage total sous la  douche ! Autre petit bonheur: 1ere nuit dans un vrai lit apres de nombreuses nuits a dormir sous la  tente a meme le  sol...

Je finirais mon periple avec Guido et Claudia autour d`un bon poisson au restaurant devant la  mer , avec en plus quelques verres offerts de cafe imbibes d`alcool local dont je  ne  sais plus le  nom... (mais Guido et Claudia connaissent tres bien ! )...Rencontre tres chouette , comme toutes celles qui sont les fruits de ce voyage..Merci a tous les 2. 

Publié dans Namibie

Commenter cet article