Premiers pas chez Ghenggis Khan...

Publié le par Karine Massonnie

Apres avoir change 6 fois de fuseaux horaires  sur le  Transsiberien depuis Moscou, nous arrivons enfin a Ulan Bator....

La Mongolie....le  plus grand empire du  monde. Allez , un  p`tit rappel d`histoire pour vous remettre dans le  bain apres vos vacances...

Au 13 eme siecle , Ghengis Khan et ses guerriers ont conquis un territoire allant de la  mer jaune jusqu`a l`Adriatique. Jusqu`au 12eme siecle , la  Mongolie etait composee de tribus turques et mongoles qui se battaient entre elles. Jusqu`au 08 eme siecle , ce sont les tribus turques qui ont domine: les Tou Kue, les Oungours. Au debut du 10eme siecle, les  tribus mongoles  qui aspiraient a s`unir vont forcer les  tribus turques a reculer. Genghis Khan est nomme Khan de Mongolie. Devenu maitre de la  Mongolie, il va continuer la  conquete du  monde...

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Ulan Bator ; la  ville est un condense urbain debride, ou la  conduite ressemble  a un vrai jeu video grandeur nature...On serre les  fesses....
Cette ville offre une  nouvelle vision du pays tournee vers une economie de marche  apres des annees de communisme. Mais l`evolution rapide ne se fait pas sans  mal et la  misere est toujours  ambiante : preuve vivante, les enfants des rues nous abordent pour quemander quelques Tugrucs. Ils passeront la  nuit dans les  canalisations souterraines  pour survivre....

09h00 du  matin, un jour du mois d`aout : Nos nous frayons une place dans un bus surcharge , direction les  steppes de l`Arkanghai , dans la  Mongolie centrale.

Subissant un seisme du  plus haut niveau de l `echelle de Richter , nous entamons tres vite nos premieres pistes chaotiques. Sentiment d`etre parachutes dans l `immensite de la  Mongolie...

Les montagnes ondulent langoureusement . Nous entamons une longue traversee de paysages enigmatiques...Depourvus de reperes , nous sommes projetes dans un ocean de vert sans limites... Mer de steppes desolees , forets seculaires de coniferes qui collonisent ca et la  les  collines. Quelques pistes viennent zebrer cette terre aux horizons sans barrieres.
Le vent des plaines se melange au bleu du ciel. Un epais nuage de poussiere jaunatre souleve par quelques camions sur leur passage vient donner un air de peinture impressionniste a ce  tableau naturel unique.

  Les heures se suivent et se ressemblent... 11 heures d`interminables secousses version Orangina et nous arrivons a Tsetserleg , capitale de l`aimag de l`Arkhangai , surnommee la  perle suisse de Mongolie.
Plus que  quelques kilometres dans une Jeep russe... destructeurs pour nos pauvres arrieres-trains deja bien malmenes jusqu`ici  , et nous atteignons notre premiere Ger ( yourte en mongol) . la  premiere famille de nomades nous attend...

J`entame mes premiers pas de nomades! Des peuples qui m `ont toujours facinee par leur parfaite adptation a la  nature et ses climats.

Jours apres jours , heures apres heures , secondes apres secondes, nous traverserons ces paysages de toute beaute au rythme lent de  de notre pas de marche , et a celui de notre monture que nous essayons  minutes apres minutes d`apprivoiser...Bien que  dresses , ces chevaux ont un sacre temperament ... plutot sauvage !

De Ger en Ger , nous sommes accompagnes par le chef de famille ; plus que guides, ces hommes nous montrent la  voie , leur chemin ... Tous cavaliers emerites , quelque soit leur ages...Du petit bonhomme du haut de ses 5 ans , jusqu`au grand-pere de 70 ans...
Le facies profondement marque par les vigueurs du climat , revetus  de leur Deel de laine colorees et de leur bottes de cuir brodees , ces hommes et femmes degagent un profond charisme et une exemplaire serenite . Ils m` impressionnent, je suis completement admirative. Aupres d`eux , le  sentiment est unanime ; nous nous sentons proteges.

Alternance pluie , orage , soleil de plomb...Madame Meteo a des sautes d`humeurs . Nous avancons  jour apres jours et ne  pouvons nous remettre qu`a ses caprices ...
 Ici les  distances ne se comptent pas en kilometres , le  temps ne se mesure pas en heures ; les nomades disent nous irons la-bas ...pour la  nuit tombante.
Supertitions nomadesques obligent...

Publié dans Mongolie

Commenter cet article

amiriou@wanadoo;fr 12/08/2007 18:30

salut les filles C'est génial les photos . on lira plus tard le dessert de 13 heures à 18h30 nous attend . les filles ont perdu à la petanque . bon voyage et bon appetit ... familles bo ri mich
Gros bisous du clud des six