En terre Aborigene...

Publié le par Karine Massonnie

Il y a des gens qui ont de la  chance...J`en fais partie. Encore faut-il la provoquer ...Lorsque j`ai decide d`aller en Australie , c`etait pour ses paysages , mais aussi , et surtout,  pour sa Culture. Ses racines . Son peuple : les Aborigenes.  Je voulais aller a la rencontre des premiers humains qui ont peuple ce pays.

 Francois Giner , que j ai contacte avant mon arrivee , m`a fait le  plus cadeau d`anniversaire qu`on puisse me  faire (et oui , j ai pris une annee il y a quelques jours... ).  M`inviter sur ses terres d`adoption , celles de ses amis Aborigenes de la  communaute de Wheemol, en terre centrale d`Arnhem , avec lesquels il partage sa vie depuis plus de 20 ans. Une chance . Un cadeau de la  vie: me  rendre temoin de sa longue amitie avec George , Magguy , et les siens .

Francois , Balang, comme ils l`appellent dans leur langage , fait partie des leurs , du plus profond de leur coeur. Leur complicite, leurs rires , leurs regards ne  peuvent pas le  cacher .  Comme Georges et Magguy , les Aborigenes ont ete decimes et parques dans des reserves sur  les terres les  plus pauvres des la  colonisation britannique au 18e siecle . Depuis la restitution de leurs terres en 1976 , certains sont retournes sur les  lieux de leurs ancetres, les homelands. Ces homelands sont leur identite intrinseque , leurs racines , le lieu de vie de leur groupe familial. Ces reserves , ou communautes , sont concentrees pour la plupart dans les regions les  plus septentrionales du pays. Loin de tout ...

Les Aborigenes ont developpe en autarcie une culture fruste mais spirituellement tres riche...  Attaches profondement a leurs terres , mais rejetes dans le neant , la drogue , l`alcool et les maladies sont arrivees. Des annees d`attente . Des annees de misere aussi ... Les anciens ont perdu espoir. Les jeunes revent aujourdhui d`un "Ailleurs , Autrement ", d`une "vallee de lait et de miel"...

Le pragmatisme de George et des anciens fait mal au coeur. Ils y ont cru , se sont battus. En vain. Pas entendus , pas ecoutes, pas consideres. Aujourd`hui, ils n`y croient plus... Le peril ethnique , culturel et demographique a entame son douloureux chemin...Ils ont au moins le  merite d`etre honnetes ....

 Merci Georges , merci Magguy , merci les enfants , merci Balang. Ces rencontres sont des moments d`emotions innefables , mais Balang , je sais que quand tu liras ces lignes , tu me comprendras.

Publié dans Australie

Commenter cet article

fanoch 03/10/2007 08:09

A quand le livre ??
profites kinouch
gros bi

dominique et martine 02/10/2007 19:01

Je viens de lire ton article très passionnant sur l'Australie (pays que j'aimerais bien visiter) et Oh Horreur, Dominique et moi avons oublié de chanter HAPPY BIRTHDAY. Pardon !!!
Bon anniversaire et pleins de gros bisous.