Serpent de pierres...

Publié le par Karine Massonnie

La grande Muraille est une vrai sensation . Forte.

 Le mur qui court a perte de vue sur les  cretes des montagnes ne  lasse pas le  regard. Tel un serpent de pierres , il monte et descend les  collines, vous transporte sur  son dos a travers les  vallons de verdure desoles. A distance reguliere , les tourelles de guet plantent dans le  rock ce ruban infini , comme pour le  retenir...

Deux fois millenaire , la Muraille est par endroits impraticable. Les briques tombees de chaque cote ressemblent a un jeu de construction eparpille . Je regarde en direction de l `ennemi en essayant d`imaginer l`attente des Chinois sur  ce mur qui n`a jamais reussi a contenir aucune invasion. Des centaines de milliers d`hommes, par contre, sont morts a l`ouvrage, sous les  ordres d`empereurs autoritaires.

La brume tombe doucement sur cette folie architecturale conferant au  paysage une atmosphere mystique. Le petit groupe s`est egrene ; j`avance maintenant seule dans cet univers d`exception.       4 heures de marche ; 4 heures de montees et de descente d`escaliers ... Delicieuse marche  harassante ... 

La Muraille de Chine ... Combien de fois avons-nous vu ce paysage dans nos livres d`histoire ou de geographie ? A voix basse , je  me  repete ce nom comme un sesame a tant d`imaginaire , tant de mysteres ...Aujourd`hui  j`ai marche dessus...

Publié dans Chine - Pekin

Commenter cet article